Citation du jour

Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Être »de quelque chose », ça pose un homme, comme être « de Garenne », ça pose un lapin.

Alphonse ALLAIS

Publié dans : 6) Citations | le 26 juin, 2012 |Pas de Commentaires »

Assistante sociale, sexe, Histoire et aides financières

Bien bien. Nous avions prévu de poursuivre les billets consacrés à la très affriolante profession d’assistant de service social. Et il est urgent, en effet, de parler de ce métier, de parler représentations mais surtout, nom d’un petit bonhomme en mousse, surtout : il faut de l’humour. De la gaudriole, de la grosse poilade, du rire bien gras qui se tape sur les cuisses (fermes et blanches de l’AS super sexy).

Car elle n’est pas folichonne la réputation de l’assistante sociale. Encore trop associée l’ancêtre institutionnel de « la DDASS » et de bonne sœur laïque, son histoire pèse lourd au détriment de son action actuelle et des membres qui la composent. Crions à l’injustice frères et sœurs AS, car pourquoi diantre lors des soirées costumées il y a toujours deux ou trois infirmières sexy et jamais d’assistante sociale de CHRS ou d’assistant social de secteur au corps huilé et musclé comme ils l’ont tous dans ces services (ah non pas tous…? presque tous alors.) !

Car ils descendent de la même branche ces deux là, l’assistante sociale et l’infirmière. Plus précisément, l’AS est une mutation de la profession médicale susdite et descend de « l’infirmière visiteuse » qui dans les années 30 s’émancipa de la seringue et du thermomètre pour regarder d’un peu plus près les raisons d’un isolement, d’une précarité, de violences, d’injustices. Alors que s’est il passé nom d’un chien d’aveugle, que s’est il passé pour que l’appellation d’assistante sociale se traine une image digne d’un personnage secondaire d’un film de Ken Loach (cf: « Lady Bird », indispensable cependant) ?

Et bien elle est discrète l’assistante sociale. Elle est discrète au nom du devoir de réserve et du secret professionnel qui protège les usagers et qui la protège elle. Mais contrairement à l’avocat ou au médecin pour qui le secret valorise le statut, l’assistant de service social en revanche, est perçu comme un petit être reclus, fermé au monde des gens sexuellement actifs. De là à penser que l’on comprend la discrétion pour les métiers historiquement masculins… C’est alors que pour beaucoup, l’AS a pour rôle de signer des aides financières et de la fermer accessoirement.

Mais tout n’étant pas la faute des « autres », il serait bienvenu pour la profession de sortir quelque peu de cette image en flattant davantage son côté protestataire que monacale. Car de la révolte, il y en a, nom d’une pipe… oui il y en a ! Grèves, manifs et revendications ! Il faut que l’on parle d’elles ailleurs que dans les ASH (indispensables pourtant) et dans tous les journaux : papiers, de 20h et du hard (allez, de l’humour à grand coup de claques dans le dos, huilé et musclé on a dit). Un autre combat que celui des représentations ? La reconnaissance à bac + 3 par exemple ! Et nous en reparlerons plus tard…

En attendant, travailleurs sociaux de tous les services, unissez-vous ! Et toi petite assistante sociale, réveille toi !

 

Citation du jour

« Expérience : nom dont les hommes baptisent leurs erreurs.  »

Oscar Wilde

Publié dans : 6) Citations | le 21 juin, 2012 |Pas de Commentaires »
12345

Once upon a time Asia |
Lespetitsconseilsdekitty |
le tour du monde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Belleinfo
| Cartouchedencre
| Takkery